Formule 1 : bientôt un Grand Prix de France à Nice ?

Et si la ville de Nice avait son Grand Prix de Formule 1 ? Dans un souci d’agrandissement et de renouvellement du calendrier de la F1, la FOM et Liberty Media seraient en discussions avancées avec la ville.

Vers la fin du Grand Prix de France au Paul Ricard

C’est une rumeur mais elle fait tourner les têtes des amateurs de Formule 1. Le Grand Prix de France, qui se tient actuellement chaque année sur le circuit Paul Ricard, pourrait désormais basculer sur un rythme bi-annuel. Venir tous les deux ans au Paul Ricard, comme à Spa-Francorchamps, semble être une piste explorée par la FOM et Liberty Media. Mais une information majeure vient de tomber : Nice pourrait récupérer l’organisation du Grand Prix de France. A la place ou en alternance avec le Ricard ?

2022 sera la dernière année du contrat entre la Formule 1 et le circuit français, ce qui signifie le Grand Prix de France 2022 pourrait être le dernier événement de Formule 1 au Paul Ricard pour les années à venir… avant une bascule à Nice ?

Nice, nouveau GP de France F1 ?

L’information selon laquelle Nice pourrait accueillir le Grand Prix de France de Formule 1 provient de Stefano Dominicali lui-même. Le patron de la F1 laisse entendre que Nice pourrait bien être la prochaine destination du paddock : « Historiquement, la France est une nation importante du sport automobile. Il y a un projet incroyable à Nice, qui veut son Grand Prix. C’est génial parce que cela prouve que d’autres destinations dans votre pays s’intéressent à la F1 ! » a commenté le dirigeant.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, et Eric Boullier, le directeur général du Grand Prix de France, sont à la manœuvre. Le premier nommé, grand artisan du retour de la F1 en France au travers de son rôle de président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, semble motivé à poursuivre la tenue d’un GP. Pas dans le Var mais bien dans les Alpes-Maritimes.

Une annonce fin juillet

Contacté par le journal Nice Matin, Christian Estrosi jubile sans toutefois en dire plus « Décidément, ces derniers temps Nice est au centre de tous les intérêts comme destination d’organisation des plus prestigieux événements sportifs. Un jour on parle de l’arrivée du Tour de France, un autre de l’accueil du GP de France de F1… En ce week-end où nous accueillons les deux demi-finales du Top 14 , il est agréable de faire envie plutôt que pitié. C’est un bel encouragement pour l’économie locale et le dynamisme de nos commerçants, restaurateurs et hôteliers.« 

Dominicali reste lui aussi évasif : « Nous allons nous pencher sur les dossiers et les étudier attentivement. Il y a d’autres choses qui pourraient arriver très prochainement. Tout ce que je peux vous dire, c’est que d’ici à fin juillet, vous en saurez plus sur le futur de votre Grand Prix« .