Peugeot 408 : un nouveau style capable de réinventer le segment des berlines ?

C’est officiel, Peugeot a enfin donné tous les détails de sa nouvelle 408, connue jusqu’à maintenant sous le nom de code « Projet P54 ». Une très belle surprise sur le plan esthétique ! Bien qu’empruntant un peu certains codes des SUV, la nouvelle Peugeot 408 veut avant tout être celle qui réinvente le segment des berlines. Un pari osé mais elle embarque en effet de nombreux atouts pour une berline moderne… capable de casser les codes.

Peugeot 408 : le renouveau de la berline en version « Fastback »

Sommes nous face à un SUV ou face à une berline ? La question se pose lorsque l’on découvre les lignes de la nouvelle Peugeot 408, mais le constructeur apporte d’emblée une réponse : il s’agit bien d’une voiture issue du segment C, celui des compactes bicorps/tricorps. Mais le tout réinventé grâce à une silhouette « Fastback ». « Aussi bien dans l’histoire de la Marque que sur le marché automobile actuel, la PEUGEOT 408 est la première du genre » explique le constructeur.

Parlons tout de suite du style et du design qu’introduit cette nouvelle Peugeot 408. Les lignes sont acérées, la calandre propose une vraie nouveauté en reprenant la couleur de la caisse. Il en ressort une impression de parfaite intégration de l’ensemble, de continuité entre le capot et la calandre.

On retrouve évidemment le nouveau logo de Peugeot, introduit sur la 308 l’an passé. La découpe inversée du pare-chocs arrière est un choix original, qui selon la marque confère au profil une dynamique inédite.

Continuons de dérouler la fiche technique en nous intéressant aux chiffres clés : la 408 repose sur des roues de 720 mm de diamètre et des jantes de 20 pouces. Son gabarit est de 4,69 m de long avec un empattement de 2,79 m et une hauteur totale de 1,48 m. En ce qui concerne le volume de coffre, il est de 536 l pouvant basculer jusqu’à 1611 l lorsque l’on rabat les sièges arrière.

Une approche de berline moderne et ultra-technologique pour la 408

La dernière génération du PEUGEOT i-Cockpit est présente à bord de cette 408, avec un ensemble d’éléments qui évoquent inévitablement la 308. Beaucoup de partages d’organes entre les deux modèles.

6 caméras et 9 radars permettent de distiller des informations aux systèmes d’aide à la conduite. On retrouve notamment sur la nouvelle Peugeot 408 un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop and Go, la vision de nuit (Night Vision), la surveillance d’angle mort longue portée (75 mètres) et enfin une alerte arrière de trafic, qui prévient d’un danger potentiel lors d’une marche arrière.

Les motorisations au lancement pour la Peugeot 408

A son début de carrière, la nouvelle Peugeot 408 proposera au total trois motorisations. Deux versions hydrides rechargeables de 180 et 225 ch et une version essence de 130 ch. Pas de diesel donc pour un modèle pourtant censé être utilisé sur de longues distances. Peugeot préfère miser sur la technologie hybride. Logique dans le contexte actuel, et cohérent aussi avec le programme sportif qui va débuter dans quelques jours avec un engagement de deux 9X8 aux 6 Heures de Monza (Peugeot prévoit de s’engager aux 24 Heures du Mans en 2023).

Toutes les motorisations sont associées par défaut à la boîte de vitesses automatiques à huit rapports EAT8. Et, bonne nouvelle, nous aurons également le droit très bientôt à une Peugeot 408 électrique. Aucune date de commercialisation n’a précisément été annoncée, le délai devrait être de quelques mois. Une présentation à la rentrée septembre ?

Pas de prix pour le moment. L’ensemble de la gamme avec les différents niveaux de finition seront présentés dans un second temps. On devrait retrouver les finitions Allure, Allure Pack et GT, le tout pour un prix d’attaque située probablement légèrement au-dessus de 30 000 €.

Les deux versions hybrides rechargeables proposeront elles une autonomie dépassant 50 km et devraient afficher un tarif compris entre 35 000 et 40 000 € en entrée de gamme.