Compétiton Auto > Formule E : un week-end compliqué à attendre pour Porsche en Inde ?

Formule E : un week-end compliqué à attendre pour Porsche en Inde ?

Pour sa première à Hyderabad, en Inde, la Formule E a commencé par quelques loupés.

Ce vendredi se tenaient les premiers essais libres de la toute première course disputée en Inde dans l’histoire de la Formule E. Entre une entrée en piste décalée, des installations montées à la hâte est un accident dès le débuts de la séance, l’E-Prix de Hyderabad ne commence pas de la meilleure manière. Surtout pour la marque Porsche, actuellement en tête du championnat. Faut-il s’attendre à un week-end de course plus compliqué pour les Allemands ?

Des éléments sur la piste et une séance retardée

Pour sa première à Hyderabad, en Inde, la Formule E a commencé par quelques loupés. La première séance d’essais libres, qui s’est déroulée vendredi après-midi à 16h30 (heure locale), a dû être repoussée de 45 minutes. Le directeur de course Scot Elkins a même fait reporter plusieurs fois la séance de 30 minutes, alors que les pilotes avaient déjà pris place dans leurs voitures.

Si pendant un temps, la raison invoquée était la présence de véhicules sur la piste, ce sont en réalité des éléments présents au niveau du virage 18 qui ont décalé la séance. Dans la métropole qui compte 7 millions d’habitants, on sent bien que le tracé et ses installations ont été achevées à la hâte.

Violente sortie pour Pascal Wehrlein

Lorsque la séance était enfin lancée, c’est le leader du championnat Pascal Wehrlein qui est immédiatement parti à la faute. Dans son premier tour, il a heurté violemment le mur du fameux virage 18.

Interrompue, la science reprenait moins de 10 minutes plus tard. Pour le pilote, c’est une pédale d’accélérateur restée coincée qui est à l’origine du crash.

À voir aussi  Une Porsche 924 4x4 sur base de Range Rover

Par précaution, Porsche décidait de retirer toutes ses voitures de cette première séance d’essais libres.

Porsche a décidé, pour des raisons de sécurité, de ne plus envoyer en piste la deuxième voiture d’usine d’Antonio Felix da Costa ainsi que les deux voitures clientes d’Andretti. Le Portugais a terminé la séance sans avoir réalisé de temps au tour, tout comme les deux pilotes d’Andretti, Jake Dennis et Andre Lotterer.

Un E-Prix d’Inde compromis pour Porsche ?

Jaguar avait procédé de la même manière lors des essais de pré-saison à Valence : après un accident inhabituel de Sébastien Buemi (avec une voiture Jaguar Envision), son coéquipier Nick Cassidy et les deux Jaguar d’usine n’avaient pas repris la piste avant que de plus amples investigations ne soient menées.

Samedi, il ne reste plus qu’une séance d’essais à Hyderabad, avant les qualifications et la course. Le week-end de Porsche, pour l’instant ultra dominateur de cette saison 2023 de Formule E, est mal entamé.

Crédit photo : Porsche