Ferrari Daytona SP3 : 840 ch et un V12 pour la plus belle Targa venue d’Italie

En hommage à la victoire aux 24 Heures de Daytona en 1967, Ferrari propose la SP3 « Daytona ». Une supercar de plus ? Celle qui vient s’ajouter aux Monza SP1 et SP2 dans la série “Icona” du constructeur italien respire la sportivité et possède sa personnalité bien à elle.

L’héritage revendiqué par la Ferrari SP3 est celui des Ferrari 330 P3/4, 330 P4 et 412 P, qui ont trusté le podium des 24 Heures de Daytona en 1967. Voilà qui explique les formes courbe généreuses, de l’élégance et un dessin qui nous plonge directement dans cette période dorée du sport automobile. Cet hommage est complété par l’utilisation d’un toit targa, façon 350 Can Am ou 512S.

Une Ferrari hommage aux 24 Heures de Daytona

Conçue comme une voiture de course à part entière, la nouvelle venue dans le département des « Special Project » utilise un V12 de 6,5 litres déjà vu sur la 812 Superfast. En position centrale, le moteur peut développer la puissance impressionnante de 840 chevaux avec un couple de 697 Nm grâce à sa transmission à double embrayage à sept vitesses. Le 0 à 100 km/h s’effectue en seulement 2,85 secondes et le 0 à 200 km/h en seulement 7,4 secondes. La vitesse de pointe : 340 km/h.

La fiche technique est digne de celle d’une Formule 1. L’ADN de la Scuderia Ferrari n’est pas si loin. La SP3 est la traduction d’un effort mené sur trois éléments : le moteur, le châssis et l’aérodynamisme.

Ferrari SP3 : une supercar V12, véritable F1 de la route

Le châssis de la Ferrari Daytona SP3 est entièrement construit à partir de matériaux composites (fibre de carbone et titane). La base dérive de la Ferrari LaFerrari Aperta.

Les pédales et le volant réglables fonctionnent avec la position assise très basse qui permet d’offrir une expérience de course « sur mesure ». Un écran de 16 pouces remplace le tableau de bord conventionnel pour offrir une touche de technologie moderne.

Seuls quelques collectionneurs triés sur le volet pourront acquérir la Daytona SP3, dont le prix pourrait atteindre sept chiffres… On espère en croiser un exemplaire sur piste. Et pourquoi pas face à Porsche qui a présenté sa 718 Cayman GT4 RS 2022 prête pour la piste.