Connaissez-vous la Maserati Boomerang, première réalisation « majeure » de Giorgietto Giugiaro ?

Marques et modèles cultes > Connaissez-vous la Maserati Boomerang, première réalisation « majeure » de Giorgietto Giugiaro ?

Modèle extrême, futuriste, presque irrationnel, la Maserati Boomerang a fait ses débuts au Salon de l’automobile de Genève en 1972 ! Ce concept, signé Giorgetto Giugiaro et produit par Italdesign, reste aujourd’hui encore moderne dans son dessin, 50 ans plus tard. Une voiture qui, selon son créateur, a même inspiré la Golf I !

Après une première apparition sous forme de maquette au Salon de l’automobile de Turin 1971, c’est donc en 1972 que la Boomerang en version finale débarque. La base utilisée par Italdesign (châssis et mécanique complète) est celle d’une Maserati Bora, avec un moteur central V8 à 90° qui délivre 310 ch. De quoi venir chatouiller une vitesse de pointe de près de 300 km/h. La transmission de la puissance était assurée par une boîte de vitesses à cinq rapports.

Le coupé sportif biplace n’a jamais été produit en série. En revanche, il a laissé derrière lui un héritage stylistique qui s’est perpétué non seulement dans les créations ultérieures de Giugiaro, mais aussi dans d’autres projets Maserati. La Boomerang a été une inspiration pour d’autres constructeurs automobiles en Europe et aux États-Unis.

L’originalité de la Boomerang d’un point de vue esthétique était sa forme radicale, linéaire mais dynamique, ses lignes audacieuses et claires. La Boomerang donnait une impression de puissance et de vitesse, même à l’arrêt.

Le modèle était conçu selon une ligne horizontale qui divisait la voiture en deux, avec un pare-brise incliné et un toit ouvrant panoramique. Les fenêtres d’origine, notamment sur les deux portes, sont entrecoupées d’une bande de métal. Les phares carrés escamotables se distinguent à l’avant et les feux horizontaux à l’arrière.

A lire aussi  Le Maserati Grecale sera décliné en version Trofeo

Le seul exemplaire de la Boomerang jamais produit a eu différents propriétaires, et a souvent été vue dans des ventes aux enchères. L’un des propriétaires n’hésitait pas d’ailleurs à l’utiliser dans l’arrière-pays Niçois, comme en témoignent de nombreuses photos prises à Nice et Monaco, avec la Boomerang immatriculée en 06.

Images : Bonhams, Christies, Italdesign