Audi de retour au Dakar avec le podium comme objectif minimal ! La victoire possible ?

Compétiton Auto > Audi de retour au Dakar avec le podium comme objectif minimal ! La victoire possible ?

Après une première campagne au Dakar 2022 qui avait montré de belles promesses, puis une victoire dans le désert d’Abu Dhabi, Audi a dévoilé une version allégée, plus aérodynamique et plus efficiente de son prototype pour le Dakar 2023 : le RS Q e-tron E2. Selon le constructeur, tout semble possible pour viser – au moins – le podium.

RS Q e-tron E2, déjà la version la plus aboutie ?

La 45e édition de l’épreuve de rallye-raid peut-elle être remportée par Audi ? Trois équipages emmèneront des RS Q e-tron E2 dans le désert pour tenter d’offrir à Audi une victoire au Dakar. 12 mois après le début du programme, et une édition marquée par quatre victoires en spéciales, Audi a logiquement des ambitions à la hausse. Si la première année était celle de l’apprentissage, on vise aujourd’hui clairement la victoire au général. Même si, officiellement, c’est le podium qui constitue le minimum pour ressortir de cette aventure avec de la satisfaction.

Pour remporter l’édition 2023, la marque aux anneaux s’est appuyée sur l’expérience acquise lors de l’édition précédente en alignant le RS Q e-tron E2. Le terme E2 évoquera peut-être pour les plus fins connaisseurs l’ultime évolution des Audi Sport quattro Groupe B des années 1980, avec l’Audi Sport Quattro S1 E2 introduite fin 1985 comme version la plus aboutie de l’Audi Sport Quattro S1. Dans le même esprit, Audi a ici réalisé une carrosserie totalement nouvelle, plus propre et plus profilée, un cockpit plus spacieux et une électronique plus efficace. Le tout a contribué à abaisser le poids et le centre de gravité du prototype.

A lire aussi  Audi RS3 Performance Edition : la plus radicale des A3 avec 407 chevaux !

Le retour d’expérience du Rallye du Maroc

Après une participation convaincante au Rallye du Maroc début octobre, Audi Sport est prêt pour le désert saoudien, trois voitures au départ seront pilotées par Stéphane Peterhansel avec Edouard Boulagner, Mattias Ekstrom avec Emil Bergkvist et Carlos Sainz avec Lucas Cruz.

« J’ai été impressionné par l’esprit dont l’équipe a fait preuve dans les conditions les plus défavorables : même pendant la tempête de sable, qui a duré des heures, tout le monde a contribué et soutenu ses collègues« , souligne Rolf Michl, directeur général d’Audi Sport et responsable des activités sportives internationales de la marque.

« Nous participons au Dakar pour la deuxième fois et nous voulons atteindre le podium comme résultat minimum. Nous avons développé la voiture, nous pouvons compter sur les meilleurs pilotes et nous avons créé une équipe motivée et de haut niveau. Nous devons être prêts et concentrés au maximum : la cohésion de l’équipe sera la clé du succès. En même temps, je dois être réaliste et ne pas oublier que, dans un raid, il y a des facteurs absolument impondérables : les accidents, les phénomènes météorologiques et les erreurs de navigation sont ce qui rend cette compétition unique. Nous ne pouvons pas tout contrôler, mais je suis optimiste car, en plus du perfectionnement de la voiture, nous avons fait des progrès considérables en matière d’assistance et de procédures d’urgence« , a-t-il expliqué.

Crédit photo : Audi Sport