Compétiton Auto > Ford de retour en Formule 1 en 2026 avec Red Bull Racing et Alpha Tauri

Ford de retour en Formule 1 en 2026 avec Red Bull Racing et Alpha Tauri

Red Bull Powertrains et Ford s’associent pour le développement d’une unité de puissance hybride de nouvelle génération pour les équipes Oracle Red Bull Racing et Scuderia AlphaTauri à partir de 2026.

« Après plus de 20 ans, et alors que la F1 se dirige vers un nouvel avenir plus électrifié, le moment est venu pour Ford de faire son retour tant attendu dans le Championnat du Monde de Formule 1 de la FIA« . C’est avec ces mots que le géant américain Ford vient de confirmer aujourd’hui son retour dans la discipline reine de la monoplace. Voici les informations officielles à propos de ce retour de Ford en F1. Un retour comme motoriste pour Red Bull Racing et Alpha Tauri.

Ford partenaire de Red Bull Powertrains

Red Bull Powertrains et Ford s’associent pour le développement d’une unité de puissance hybride de nouvelle génération pour les équipes Oracle Red Bull Racing et Scuderia AlphaTauri de 2026 à 2030 au moins. Ford revient en Formule 1 au moment où la FIA et la Formule 1 se concentrent davantage sur les courses « durables » et les technologies hybrides avancées.  Ford apportera son expertise dans des domaines tels que la technologie des cellules de batterie et des moteurs électriques, ainsi que les logiciels de contrôle et d’analyse des unités de puissance. 

« C’est le début d’un nouveau chapitre passionnant de l’histoire du sport automobile de Ford qui a commencé lorsque mon arrière-grand-père a remporté une course qui a contribué à lancer notre entreprise« , a déclaré Bill Ford, président exécutif. « Ford revient au sommet de ce sport, apportant la longue tradition d’innovation, de durabilité et d’électrification de Ford sur l’une des scènes les plus visibles du monde« . Après un programme officiel en endurance, via l’engagement des Ford GT, la marque américaine n’avait pas de programme circuit. Certes, Ford est engagé en rallye, mais aucune équipe officielle n’est plus présente en endurance depuis 2019, et en F1 depuis… 2004 !

À voir aussi  Ford Mustang d'occasion : quelle version choisir ?

Ford de la F1 à l’endurance en passant par le rallye

En 2026, Ford sera le seul constructeur à concourir en Formule 1, en WEC et IMSA avec les 24 heures du Mans via la Mustang GT3, ou encore en WRC avec la M-Sport Ford Puma Hybrid Rally1. Sans oublier le Dakar avec le Ranger Raptor, la Baja 1000 avec le Ranger Raptor et le Bronco, ainsi que la NASCAR, la NHRA et le Supercars avec la Mustang.

Alors que la Formule 1 continue d’avoir de fortes audiences – notamment aux États-Unis – Ford y voit l’opportunité de revenir. Ford reste le troisième motoriste le plus titré de l’histoire de la F1 avec 10 championnats constructeurs et 13 championnats des pilotes.

« La nouvelle de l’arrivée de Ford en Formule 1 à partir de 2026 est excellente pour le sport et nous sommes ravis de les voir rejoindre les incroyables partenaires automobiles déjà présents en Formule 1« , a déclaré Stefano Domenicali, président et directeur général de la Formule 1. « Ford est une marque mondiale avec un héritage incroyable dans la course automobile et le monde de l’automobile et ils voient l’énorme valeur que notre plate-forme fournit avec plus d’un demi-milliard de fans dans le monde. Notre engagement à atteindre l’objectif « zéro carbone » d’ici 2030 et à introduire des carburants durables dans les voitures de F1 à partir de 2026 est également une raison importante de leur décision d’entrer en F1. Nous sommes convaincus que notre sport offre une opportunité et une portée sans pareilles et nous sommes impatients de voir le logo Ford courir sur les circuits emblématiques de la F1 à partir de 2026.« 

À voir aussi  3 break sportifs et pas chers pour rouler en famille sans s'ennuyer

Le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a déclaré : « Peu de constructeurs ont une histoire en sport automobile aussi célèbre que celle de Ford, donc les voir revenir est une excellente nouvelle. Cela souligne le succès du règlement 2026 sur les groupes motopropulseurs, qui est axé sur le développement durable et le spectacle, et, bien sûr, l’intérêt accru des États-Unis est important« .