Imerys lance un projet majeur d’exploitation de lithium pour équiper 700 000 véhicules électriques par an !

Actualités > Imerys lance un projet majeur d’exploitation de lithium pour équiper 700 000 véhicules électriques par an !

Leader mondial des spécialités minérales pour l’industrie, la société Imerys vient de confirmer le lancement d’un projet majeur d’exploitation de lithium dans l’Allier (03) à Beauvoir. Le fabricant de matériaux industriels commencera l’exploitation minière d’un site en 2027.  Il s’agira alors d’un gisement de lithium parmi les plus grands d’Europe, servant à accélérer la transition énergétique et permettant notamment d’équiper les véhicules électriques .

1 milliard d’euros pour exploiter pendant au moins 25 ans un gisement

Après une période de 18 mois de sondages souterrains et d’études, le groupe Imerys a confirmé qu’il allait exploiter un gisement de lithium dont les concentrations et les quantités sont jugées comme très attractives dans l’Allier. Ce site, situé plus précisément à Beauvoir, « devrait fournir une source domestique durable et compétitive d’approvisionnement pour les constructeurs automobiles français et européens et contribuerait largement à relever les défis de la transition énergétique » a déclaré Alessandro Dazza, directeur général d’Imerys.

Ce projet est soutenu par le gouvernement, ayant fait l’objet d’une sélection dans le cadre d’un appel à projet lancé en janvier 2022. Il va donc permettre au groupe industriel de recevoir un financement issu du plan France 2030, dont l’enveloppe globale est d’un million d’euros d’investissements. Imerys a dévoilé à l’occasion de la présentation de ce projet le chiffrage global. Sur la base des technologies les plus avancées, le projet devrait nécessiter un investissement estimé à approximativement 1 milliard d’euros !

Imerys ambitionne une production de 34 000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an dès 2028.  Si ce chiffre de production est tenu, alors Imerys deviendrait de fait un fournisseur de premier plan du marché européen des batteries 

Le projet « Emili », pour réduire la dépendance en lithium avec l’Asie ?

Outre urne réponse aux enjeux de transition énergétique, l’exploitation d’un gisement de lithium en France est aussi une réponse pour faire face à la nécessité d’une souveraineté industrielle sur ces composants jugés comme indispensables à l’avenir. En effet, le lithium est une matière première essentielle pour la fabrication des batteries qui équipent les véhicules électriques. Son utilisation devrait croître de manière exponentielle dans les prochaines années et la dépendance est encore aujourd’hui trop forte avec l’Asie et notamment la Chine.

Le projet Emili est aussi une véritable opportunité sur le plan professionnel, avec à terme une création d’emplois importante escomptée. Selon le communiqué Imerys, « près de 1 000 emplois directs et indirects devraient être créés faisant ainsi de la région Auvergne Rhône-Alpes un centre d’excellence européen pour l’extraction du lithium des roches dures« .

Source : Imerys