900 ch pour 900 kg : dites bonjour à la De Tomaso P900

Actualités > 900 ch pour 900 kg : dites bonjour à la De Tomaso P900

La marque De Tomaso, dont la renaissance sous pavillon asiatique est récente, continue de présenter des modèles séduisants jouant sur la carte du néo-rétro. Après la P72 arrivée en 2019, voici la De Tomaso P900 équipée d’un V12. 18 exemplaires seulement seront produits.

De Tomaso P900, une Hypercar taillée pour la compétition

La nouvelle création De Tomaso est la P900, l’une des rares Hypercar à aller à l’encontre de la tendance à l’électrification avec son puissant V12. Attendez, le constructeur annonce son modèle comme neutre en carbone, grâce à un moteur pouvant fonctionner avec des carburants synthétiques… Mouais.

Seuls 18 exemplaires seront assemblés, chacun coûtant environ 3 millions d’euros. Le moteur V12 à aspiration naturelle, qui ne pèse que 220 kg, est le plus petit et le plus léger jamais fabriqué par la société. Assez logique car depuis la Guarà du début des années 90 (et vendue encore début 2000), la gamme De Tomaso était inexistante. Ce bloc, puisque c’est lui l’attraction donc, tourne à 12 300 tr/min et peut produire une puissance de 900 chevaux. Avec un poids plume de seulement 900 kg (à vide) et grâce à l’énorme puissance du V12, la P900 présente un rapport poids/puissance de 1:1.

La De Tomaso P900 annonce-t-elle une arrivée aux 24 Heures du Mans ?

La voiture est une propulsion avec une boîte de vitesses séquentielle Xtrac. Tout pour la compétition. Pour le moment, De Tomaso ne confirme pas vouloir s’inscrire en endurance avec la P900. Le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) ou les 24 Heures du Mans semblent loin. Mais tout pourrait s’accélérer. L’idée est tout de même de faire de la P900 une voiture adaptée aux trackdays, c’est à dire à des roulages sur circuit. Elle sera d’ailleurs dédiée à cet usage, ne pouvant pas rouler sur routes ouvertes.

Une première expérience qui pourrait donner des idées aux futurs propriétaires gentlemen. Les plus anciens apprécieront le clin d’oeil du nom à la catégorie LMP900, qui désignait justement les voitures qui se battaient en Sarthe au début des années 2000, avec un poids de 900 kg.

Première livraison pas avant la fin 2023 voire 2024. Les clients pourront disposer de la voiture dès l’été 2023 s’ils optent pour le moteur Judd V10, un moteur utilisé en Formule 1 par la Benetton B197 lors de la saison 1997 (pilotée par Jean Alesi et Gerhard Berger).