Peugeot J7, la base idéale à restaurer pour créer son van ?

Achat > Peugeot J7, la base idéale à restaurer pour créer son van ?

Le Peugeot J7 est utilitaire léger qui était produit de 1964 à 1980. Il était disponible en plusieurs versions, notamment en tant que fourgonnette, minibus, camionnette et ambulance. La base idéale pour aménager un van ?

Peugeot J7, la synthèse de l’Estafette et du Type H

Lorsque Peugeot a lancé le J7 en 1964, il s’agissait alors d’une réponse à l’Estafette de Renault, et surtout d’une révolution face au vieillissant Citroën type H, apparu en 1949 mais toujours proposé ! Car ces deux-là, ce sont les fourgons iconiques des années 60 en France. Le Type H, avec sa ligne qui évoque l’après-guerre, est devenu le véhicule incontournable dans les campagnes. L’Estafette est resté le premier véhicule Renault à traction, offrant une belle compacité et une facilité de conduite partout. Le J7 était la proposition de Peugeot. Après les D3 et D4, qui utilisaient une base Chenard & Walker, il fallait innover.

Avec les services du carrossier Chausson, Peugeot se lançait et s’inspirait de la concurrence. On retrouvait des éléments en tôle ondulée comme chez Citroën, le tout donnant des panneaux en acier fins et rigides assez économiques à produire. Autre bonne idée reprise chez Citroën : la porte latérale coulissante. Elle facilite l’accès et permet une habitabilité record. Avec sa cabine en avant, son large pare-brise qui offre de la visibilité, le J7 est beau. Il est aussi pratique. Son seuil de chargement très bas et son habitacle très lumineux en font le choix (à l’époque) de ceux qui veulent du confort.

A lire aussi  Quelle est la Peugeot 106 la plus puissante ?

Le Peugeot J7 était conçu pour être robuste et fiable, ce qui en faisait un véhicule apprécié tant par les professionnels que les particuliers.

Le Peugeot J7 était équipé d’un moteur essence de 1,5 litre à 4 cylindres, qui développait une puissance de 52 à 58 chevaux selon les versions. Il était disponible en boîte de vitesses manuelle à 4 ou 5 rapports. Le Peugeot J7 était capable d’atteindre une vitesse maximale d’environ 100 km/h. Des versions diesel ont aussi existé : de 1,9 à 2,1 litres au départ, ces versions passaient à 2,1 et 2,3 litres en 1978.

Plus de 330 000 exemplaires auraient été produits au cours des 15 années de carrière du Peugeot J7.

Le Peugeot J7 camping-car

Au fil de sa carrière, le Peugeot J7 a eu le droit à de nombreuses déclinaisons. Plusieurs choix de carrosserie étaient notamment proposés avec de la tôle, des vitres mais aussi des configurations permettant d’en faire une ambulance ou encore un camion de pompiers. C’est ce qui explique son succès et le fait qu’on le retrouve très vite partout, dans les villes à la campagne.

Les petits artisans comme les commerçants, les épiciers qui effectuent des livraisons ou encore les services hospitaliers se jettent sur le fourgon de Peugeot. Même l’administration achète des déclinaisons de Peugeot J7. De la police en passant par la poste et EDF, le J7 est présent partout, tout le temps.

Et, déjà à l’époque, certains carrossiers aiment le prendre comme base pour le transformer et l’adapter à des projets spéciaux. C’est ainsi que l’on retrouvait par exemple des déclinaisons réalisées par Heuliez, Carrier ou Durisotti. Et si, vous aussi, vous choisissiez le Peugeot J7 pour vous aménager un van ou réaliser votre camping-car ?

A lire aussi  Nouvelle Peugeot 408 : ce sera un SUV coupé

Trouver un Peugeot J7 d’occasion

Les Peugeot J7 en occasion sont assez nombreux. Les prix sont très variables et commencent à partir de 500 € pour les modèles les plus abîmés et même laissés à l’abandon depuis des dizaines d’années pour dépasser les 20 000 € lorsque le réaménagement a déjà été effectué. Comme pour de nombreux autres véhicules utilitaires d’époque, beaucoup d’exemplaires ont été reconvertis non pas en camping-car ou van mais plutôt en food-truck ou véhicule de transport vintage. Il peut s’agir d’une excellente base pour effectuer une reconversion en van, en profitant par exemple déjà d’un circuit électrique totalement installé et d’une bonne isolation.

Peugeot J7 vendu aux enchères en décembre 2022 par Rouillac

Quel budget prévoir ? Un Peugeot J7 bétaillère (pas le plus beau mais celui qui présente la plus grande charge utile) peut se trouver avec 100 000 km en essence à un prix de 2000 à 3000 €. Au-delà, on trouvera des véhicules moins kilométrés et/ou en meilleur état, notamment niveau de la carrosserie. Car le J7 avait tendance à rouiller. Alors, pour les modèles qui sont restés exposés à l’air libre pendant des années, le budget reprise de la carrosserie va être important.

Certains d’exemplaires déjà rénovés en partie mais inachevés parfois par manque de budget peuvent également être trouvés. Un modèle de 1975 avec 130 000 km au compteur dont le châssis a été entièrement repris peut par exemple se trouver pour un budget légèrement inférieur à 10 000 €.

Exemples d’aménagements de Peugeot J7 en van

Crédit photo : Rutger van der Maar, Niels de Wit, Pittou 2, Peterolthof, Rouillac, Pinterest, Stellantis

A lire aussi  205 GTI Griffe, la série spéciale de 205 sur laquelle craquer ?