Asa 1000 GT, la « petite » Ferrari oubliée qu’il faut acheter ?

Achat > Asa 1000 GT, la « petite » Ferrari oubliée qu’il faut acheter ?

Produite en une poignée d’exemplaires, l’ASA 1000 GT est une voiture méconnue, dont l’origine est pourtant liée à Ferrari. Surnommée la Ferrarina, elle est apparue au Salon de l’Automobile de Turin en 1961. C’est sur le stand Bertone qu’elle fut exposée, mais son ADN est bien celui du Cheval Cabré.

Le prototype Ferrari 854, c’était son nom en interne, n’a pas eu la carrière qu’il méritait. Voulant concurrencer Alfa Romeo et Abarth, Ferrari lança un projet de petite voiture, et mettait alors en action ses meilleurs spécialistes. Enzo Ferrari confiait le projet à quelques uns de ses meilleurs ingénieurs dont Giotto Bizzarrini qui mettait au point un châssis tubulaire semblable à celui des Ferrari 250 avec Carlo Chitti. Pas de V12, mais un moteur à quatre cylindres de 850 cm³. 90 chevaux, pas décoiffant.

Mais la Ferrari Dino 1000 (nom un temps évoqué) n’existera jamais réellement, du moins elle ne rentrera jamais dans la gamme Ferrari, reniée par ses géniteurs, qui ne souhaitaient pas mélanger les genres… Bah oui, dire qu’une Ferrari, ça n’a pas de prix, et proposer une Ferrari Dino 1000 qui joue presque dans la gamme d’une Fiat 500. Incohérent.

Finalement, les droits de fabrication sont vendus à Oronzo de Nora, un industriel en chimie, et la voiture prendra le nom de ASA 1000. L’accord entre Ferrari et ASA stipulait que le nom ou les couleurs de Ferrari ne devaient pas être visibles de quelque manière que ce soit, en échange de quoi ASA avait toute liberté pour commercialiser la voiture.

A lire aussi  Le Mans Classic 2022 : le programme complet

Ferrari produisit le châssis et le moteur, Bertone s’occupait de la carrosserie et de l’assemblage. L’ASA 1000 GT débarquait à Turin en 1962, avant ensuite d’évoluer en 1100 GT avec le moteur le plus puissant. Une version course – la RB613 avec un bloc à six cylindres – fut engagée aux 24 Heures du Mans en 1966.

Mais revenons à notre « Ferrari 1000 GT« . Combien d’exemplaires existent aujourd’hui ? Entre les versions 1000 et 1100 GT, c’est souvent le chiffre de 146 modèles qui est avancé. Seulement cinq ASA coupés seraient dérivés en 1100 GT. Voilà qui fait de ces voitures des modèles rares et exclusifs.

La petite Ferrari apparaît parfois dans des ventes aux enchères (chez Artcurial en 2016 et 2019)ou peut se trouver chez des spécialistes. C’est le cas chez Palace Garage à Lyon qui propose une superbe 1100 GT de 1966. A 125 000 €, il s’agit d’un modèle avec un kilométrage limité de seulement 50 000 km en coloris argent. La voiture a bénéficié d’une restauration intégrale qui a débuté en 1987 et s’est achevée en 2002.

Crédit photo : Palace Garage, Aguttes, Artcurial