Renault Alpine A110-50 2

Renault Alpine A110-50 : Renault fête les 50 ans de la Berlinette

Voila le retour que les amoureux de la marque Alpine attendaient depuis longtemps. C’est officiel depuis aujourd’hui, pour fêter les 50 ans de la marque Alpine, Renault lui offre un concept-car baptisé Renault Alpine A110-50. Le concept-car Renault Alpine A110-50 traduit les éléments stylistiques les plus emblématiques de la Berlinette de façon spectaculaire et actuelle, une sorte de réinterprétation des formes pourtant si simples qui ont fait le succès de l’A110.

La carrosserie en carbone arbore une nouvelle couleur bleue, qui, sans être exactement le même bleu Alpine, se propose de le remettre au gout du jour. Le concept-car Renault Alpine A110-50 s’imprègne de la compétition en utilisant notamment la base technique de la Mégane Trophy.

On doit le dessin de la nouvelle Alpine Renault A110-50 à Yann Jarsalle, Designer et Axel Breun, Directeur Concept et Show Cars chez Renault Design, qui ont réinterprété les codes stylistiques d’origine de la berlinette. Le losange, qui n’était pas présent sur les premières Alpine de l’époque, trône ici fièrement au milieu de la calandre avant. La Renault Alpine A110-50 se veut basse et large, et possède une silhouette agressive, qui ne cache pas son envie d’aller en piste. Une entrée d’air sur chaque flanc qui rappelle l’écope des ailes arrière de la Berlinette nous renvoie déjà des images de la belle sur les circuits Européens.

Chaque ouvrant dispose d’une cinématique digne des plus belles G.T. Le capot avant s’ouvrant vers l’avant et le capot arrière vers l’arrière. Les portes s’ouvrent en élytre, comme un signe envoyé vers les Mercedes SLS AMG et autres McLaren MP4 12C.

Le volant avec écran couleurs, dessiné par Renault Design, identique dans sa technologie à celui de Formula Renault 3.5, fournit le maximum d’indications au pilote. Le châssis tubulaire qui équipe Renault Alpine A110-50 a été rigidifié et a fait l’objet
de plusieurs évolutions. Le concept-car intègre un système de vérins de levage. Cet équipement pneumatique, directement issu des compétitions d’endurance, permet notamment de changer les roues avec une rapidité extrême.

Sous le moteur, un bloc moteur Renault V4Y, un V6 3,5 litres 24v placé en position centrale arrière qui développe 400 ch. Une boîte de vitesses séquentielle semiautomatique à six rapports, ainsi qu’un embrayage bi-disque pouvant être commandé au
moyen de la pédale d’embrayage ou d’une palette au volant.

A quand un retour en compétition ? En rallye, la dernière victoire de l’A110 date du Critérium des Cévennes 1975. Au Mans, une Alpine avait bien tentée sa chance dans les années 90, mais les fans de la marque attendent de revoir les berlinettes s’attaquer au grand circuit…




Il y a 4 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. buisseret

    comment peut on réussir un sans faute aussi évident !…Dieu,par la main de l’homme,c’est fait plaisir.

  2. M TITUS PASCAL

    Elle est somptueuse de toute beauté,elle devrait être commercialisée.
    Bravo encore!

  3. Laurent

    Bonjour,

    Je la trouve magnifique. Un design original qui sort de l’ordinaire. L’arrière de la voiture nous transporte dans un monde de super héros.
    J’ai hâte de la voir arrivé dans mes rétroviseurs.

    Bravo Alpine!

  4. fournil

    bravo RENAULT , mais ne nous faite pas rêver , il y a des années qu’ ont attends cette voiture , DIEPPE va se remettre au travail , et Mr JEAN REDELE VA SE RETOURNER DANS SA TOMBE de ne pas être là ! J’ai une ALPINE et je suis prêt à la vendre pour acheter celle là ! je suis dans le club ALPINE de DIEPPE , j ‘attends avec impatience de m’assoir dans le baquet et de tourner la clé de contact !


Les commentaires sont clos.