9634254853_6d2da1cfb1_b

Le luxe automobile Américain en pleine révolution ?

Le luxe automobile à la sauce Américaine est-il en train de vivre un véritable tournant ? Alors que les ventes des constructeurs premium Européens se portent très bien outre-Atlantique, les fabricants locaux redoublent d’efforts pour occuper le marché du luxe. Rivaliser avec Audi, BMW, Mercedes-Benz, Porsche, une utopie ? Buick, Cadillac ou encore Lincoln n’hésitent pas à proposer de nouveaux produits, avec leurs arguments, pour se positionner. Présentation.

Qu’est-ce qu’une voiture de luxe ?

La notion même de voitures de luxe aux Etats-Unis semble de plus en plus difficile à définir, tant les limites entre marques « mass-market » et produits haut de gamme se sont simplifiées. Certains modèles chez Hyundai ou Volkswagen affichent des prix dignes de Audi ou de Mercedes, pourtant traditionnellement des marques jugées plus prestigieuses. La frontière devient plus fine ? Oui. La berline la plus vendue par Lexus, la ES350, est affichée à un prix de 36 000$ aux Etats-Unis, tandis qu’une Buick LaCrosse, avec un meilleur équipement embarqué, et qui n’a rien à lui envier niveau style, est-elle proposée à 33 000 $. Laquelle est la plus luxueuse ? Ce n’est plus simplement une question de prix, mais bien de perception. La notion de véritable voiture de luxe est devenue diffuse, et, pour s’offrir une crédibilité dans ce segment, certaines marques n’hésitent pas à lancer des supercars totalement hors de prix, qui boostent l’image globale de la marque. « Cela est plus simple pour Lexus de développer une image de constructeur de luxe lorsque son modèle haut de gamme, la LS400, se vend plus de 70 000$ » explique-t-on dans cet article sur AOL Autos.

Le luxe à l’américaine s’exporte

Alors que les marques Européennes séduisent de plus en plus les consommateurs Américains, les marques US elles trouvent des relais de croissance à l’international. Parmi les marchés visés, le nouvel eldorado automobile : la Chine. Là-bas, les consommateurs ont une image radicalement différente des marques. L’importation de voitures étrangères n’est possible que depuis une trentaine d’années, et tout reste à faire. PSA s’y implante fortement. Audi en a fait son marché à la plus forte progression. Les Américains aussi ne se laissent pas faire et capitalisent sur les attentes de ces nouveaux consommateurs, qui, pour la plupart, sont la première génération d’acheteurs. « La vision commune de Buick en Chine est différente de celle aux États-Unis. Les hommes d’affaires et les responsables gouvernementaux ont choisi cette marque ! General Motors, qui possède la marque, a su capitaliser sur cette popularité » décrypte Business Insider dans son article « Pourquoi les acheteurs chinois sont obsédés par Buick » (en Anglais).

Source image : Thomas Hawk